Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blogmestre

Un MEDEF tout émoustillé !

7 Septembre 2007, 19:00pm

Publié par JLB

 

A l’occasion du 20° anniversaire du TOP ECO* qui s’est tenue le 6 septembre 2007 à Diagora**, j’ai pu converser amicalement avec :

- un Directeur de Pôle de Compétitivité assez heureux de voir que le projet dont il a la charge est suffisamment bien ancré dans le tissu économique pour n’avoir en rien été affecté par le changement de régime présidentiel.

- un Maire Entrepreneur tout à ses projets expansionnistes

- un Directeur de Groupement d’employeurs serein et détendu

- un Hôte rompu à ce genre d’exercice

- et bien d'autres amis

J’y ai surtout rencontré un MEDEF 31 tout émoustillé.

Emoustillé par les résultats enregistrés ; il était difficile en effet de se lamenter sur la conjoncture et les affres de la Mondialisation :

-          que ce soit dans le Bâtiment avec une croissance calée à +10 % par an depuis quelques années et qui durera en 2008.

-          que ce soit dans la Distribution où, malgré la diminution des biens vendables par tête du fait de l’augmentation des prix, l’activité a crû du fait d’une immigration très forte (Tiens ! On n’a pas l’air de s’en plaindre pour une fois ! Il est vrai que Toulouse a toujours été une terre d’accueil).

-          que ce soit dans les Industries mécaniques et métallurgiques ; Airbus n’a jamais autant vendu d’avions en un an et a un carnet de commande garni pour 5 ans ! De plus, les avions montés en Chine sont alimentés par les sous-traitants de la région…

-          que ce soit dans l’Hôtellerie, la Restauration et le Tourisme à la veille de la Coupe du Monde de Rugby, dont on attend non pas des millions, non pas des dizaines de millions, ni même des centaines de millions, mais carrément des milliards d’euros en terme de retombées économiques sur les 4 ans à venir…

Emoustillé surtout du fait que cette manifestation avait lieu au lendemain de l’université d’été du MEDEF, qui est, semble-t-il, une initiative unique en Europe***. Cette université a été marquée cette année par la visite du Président de la République Française et la présence de nombreux Commissaires européens…

Cet événement marque-t-il donc la fin des 30 piteuses ? Cette période de l’Histoire de France que bientôt les Historiens appelleront certainement la « Parenthèse des Présidents Fainéants ». Période qui restera marquée d’une part par l’inénarrable « Ministère du Temps Libre » et d’autre part par les « 35 heures ». Deux énormités, symboles de l’exception culturelle française qui nous conduisait à ramer … à contre-courant de l’Histoire.

En remettant la France laborieuse dans le bon sens, les changements apparaissent rapides. Ils devront l’être pour rattraper le peloton de tête des pays développés et mettre à flot nos finances publiques. Le pas de course (celui de Napoléon) s’impose, au grand dam de nos hauts fonctionnaires plus enclin à l’immobilisme douillet d’avant 2007.

Pour bousculer ces derniers, le Président de la République a donc fait confiance au MEDEF et aux autres partenaires sociaux pour réformer le marché du travail sous les 4 mois à venir ! Fort de cette confiance recouvrée, mais contraint d’être à la hauteur, le MEDEF doit se remettre rapidement de ce véritable choc culturel causé par ce revirement inespéré. On ne passe pas aussi facilement du stade des plaintes et complaintes, à celui des propositions et des engagements de résultat. Beaucoup d’hommes politiques s’y sont d’ailleurs grillés définitivement en accédant au Pouvoir.

Le MEDEF a donc du pain sur la planche ! Cependant parmi nos concitoyens, les Entrepreneurs sont certainement ceux qui sont les plus aptes à y réussir, puisque leur lot quotidien est justement d’être condamnés à cette réussite à la tête de leur entreprise quels que soient les circonstances et les aléas rencontrés.

L’espoir renaît ; effectivement cela rend guilleret. N’est-ce pas ? 

 
Le Blogmestre
 

* Annuaire regroupant les 1400 premières entreprises de Midi-Pyrénées classées par ordre de chiffre d’affaires

** un centre de congrès très connu en Haute-Garonne et bien au-delà

*** Il est vrai qu’en Angleterre ou en Allemagne, les relations entre le Patronat et le Chef du Gouvernement sont systématiques et quotidiennes.

Commenter cet article